La canne au coup


Modèles de cannes utilisées

Elles sont télescopiques ou à emboîtements et elles sont réalisées en fibres composites (carbone + verre). La canne standard utilisée pour tous les types de pêches au coup devra avoir une longueur de 6 mètres et son poids maximum conseillé de 500 grammes.

Le profil idéal d’une canne au coup correspond à une ligne imaginaire parfaitement horizontale. La différence entre le profil de la canne et cette ligne horizontale doit être la plus faible possible.

Pour choisir entre plusieurs cannes dont le poids et le prix sont sensiblement les mêmes, on les place montées dans le creux de la main et on choisit celle dont le point d’équilibre est le plus près du talon. L’intérêt de ce choix est d’éviter au pêcheur une fatigue excessive au fil des heures de pêche.

Ce type de canne sans anneaux permet une meilleure maîtrise du fil attaché au scion, un contrôle plus précis du flotteur ainsi qu’une réaction au ferrage plus rapide au moment où le poisson attaque l’appât. On a ainsi la sensation d’un «­contact­» plus direct avec le poisson.

­

­Pêche à la ligne flottante­

Liste des accessoires nécessaires­:

  • Des lignes correspondant au genre de pêche que l’on veut pratiquer (friture, tanches, truites)
  • Des bas de lignes de rechange (courts et longs)
  • 1 ou 2 sondes
  • 1 pince à becs plats
  • 1 pince brucelles ou 1 dégorgeoir
  • 1 boîte de plombs fendus
  • 1 paire de ciseaux
  • Des boîtes à appâts (vers, asticots, teignes)
  • 1 torchon
  • 1 support canne
  • 1 épuisette
  • 1 bourriche à petites mailles ou 1 seau
  • 1 panier siège pour y placer le petit matériel­

­

Montages pour gardons ou goujons­:

Ces poissons sont pêchés tout près du fond ou sur le fond lui-même aussi pour le réglage du flotteur, l’usage de la sonde est nécessaire.

Selon le lieu de pêche et la période, la longueur de la canne peut varier de 3 à 6 mètres.

Il faut prévoir une ligne adaptée, c'est-à-dire qu’une fois montée, l’hameçon se trouve à environ 50 à 70 cm du talon de la canne.

Attention: Le fil ne doit jamais dépasser de la canne.

Le poids du plombage doit être suffisant pour que la ligne soit pêchante. Le sondage est correct lorsqu’il se trouve à la verticale de la canne.

En cours de pêche, quand les poissons mordent bien, il faut rapprocher les plombs près du bas de ligne en les regroupant ou les éloigner du bas de ligne en les étalant si ceux-ci ne mordent pas.

Les poissons ne restent pas toujours au fond, aussi pour les trouver il faut commencer par pêcher le plus bas possible puis en remontant progressivement l’appât. Cette opération est réalisée en faisant coulisser le bouchon vers le bas.

  • ­Les bas de ligne pour la friture doivent avoir une longueur de 10 à 15 cm avec une petite boucle de 1cm.
  • La ligne doit être fine, le corps de ligne doit être de 10/100èmemm et le bas de ligne de 6 à 8/100ème mm.
  • Les hameçons doivent être en rapport avec les esches utilisées­: n° 24 pour les vers de vase, n° 24 ou n° 22 pour les pinkies (petits asticots), n° 22 ou n° 20 pour les pâtes ou les graines.
  • Les flotteurs seront choisis en fonction du lieu de pêche. En plan d’eau (étang) et en courant lent, la forme doit être fusiforme. En courant plus rapide, elle doit être oblong et lorsqu’il y a des remous et que le courant est vif, la forme doit être trapue.

­

­Montages pour gros gardons, tanches, perches, carpeaux

La ligne, une fois montée aura une longueur de 50 à 70cm de moins que la canne. Dans ce type de pêche on utilisera la canne complète (6 mètres de longueur).

En action de pêche, prendre le fond en utilisant la sonde puis remonter le flotteur d’au moins 50 cm afin que l’essentiel du plombage repose sur le fond.

Utiliser le support de canne pour que celle-ci soit bien amarrée sur la rive, faute de quoi un départ brutal risquerait de la précipiter dans l’eau. La présence d’une épuisette est également conseillée.

  • La ligne qui convient doit être plus forte que celle décrite au chapitre précédent. Le corps de ligne en nylon doit correspondre à 14 ou 16/100ème mm.
  • Le flotteur doit pouvoir porter un plombage massif dont le poids peut aller jusqu’à 3 ou 4 grammes.
  • Le bas de ligne doit avoir une longueur de 30 à 45mm en 12 ou 14/100ème mm.
  • L’hameçon doit être robuste n°16 à tige longue (pour 2 asticots ou 1 grain de blé), n°14 ou 12 (pour un bouquet d’asticots, 2 grains de blé, un morceau de mie de pain), n°10 ou 8 (pour un grain de maïs, 1 ver).

Retrouver l'article en format PDF : peche-au-coup.pdf

0 commentaire.

Les trackbacks sont fermés, mais vous pouvez poster un commentaire.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par *

deux + 16 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.